Yousra Dahri - Comédienne, Educatrice & Chroniqueuse

Yousra Dahri

Une artiste bruxelloise qui fait le buzz sur les réseaux sociaux. Educatrice, comédienne, animatrice théâtre & aussi chroniqueuse. Elle s'appelle Yousra est devenu malgré elle un modèle pour beaucoup de jeunes.

 

A voir - > QUAND LA FRANCE VEUT DÉSHABILLER LA FEMME

Rachid

Questionnaire Intime Conviction :

 

Ton moment préféré dans la journée ?

Fin d’après-midi, j’aime me balader dans les parcs et à ce moment tout particulièrement.

Le moment que tu détestes ?

Le matin quand mon réveil sonne, j’aime dormir le matin.

 

De quoi ne pourra tu jamais te séparer ?

Mon rire ça fait 28 ans que je rigole comme ça j’ai tout essayé, lol.

Non blague à part, mes souvenirs.

Ta musique/son préféré ?

Je peux pas choisir.

G.A.N : 4 saisons

Wallen : Je ne t’attendais plus

Kery james : Banlieusards

« On n'est pas condamne à l'échec, voilà l'chant des combattants »

Ta musique/son que tu détestes le plus ?

J’ai pas de son que je déteste qui me revient en tête.

Si ce n’est le bruit de mon réveil que je haie !

Une personnalité que tu aurais voulu rencontrer ?

J’aimerais rencontrer le Prophète, j’aurais aimé lui raconter certaines choses, et lui parler. J’aimerais lui raconter tout ce que j’ai sur le cœur et parler d’amour.

Parce que je l’intime conviction qu’il me comprendrait.

Quel animal aimerais tu être ?

Cheval, pur-sang arabe. Dans le film Hidalgo avec Said Taghmaoui je suis tombée amoureuse de cette bête.

 

Ton plat préféré ?

Un paquet de frites avec sauce mayonnaise, en hiver et une balade. Oui ces éléments doivent être réunis.

Ta citation préférée ?

« Une vie sans amour ne compte pas. Ne vous demandez pas quel genre d’amour vous devriez rechercher, spirituel ou matériel, divin ou terrestre, oriental ou occidental… L’amour n’a pas d’étiquettes, pas de définitions. Il est ce qu’il est, pur et simple. « L’amour est l’eau de vie. Et un être aimé est une âme de feu ! « L’univers tourne différemment quand le feu aime l’eau ».

Shams de Tabriz les 40 règles de l’amour.

Tu aimerais rajouter quelque chose ?

Oui une autre citation,  « Il est facile d’aimer le Dieu parfait, sans tache et infaillible qu’il est. Il est beaucoup plus difficile d’aimer nos frères humains avec leurs imperfections et leurs défauts. Sans aimer les créations de Dieu on ne peut sincèrement aimer Dieu. »

 

Merci Yousra

IC : Salam, peux tu me dire qui est Yousra ?

 

Je pense être une grande enfant. j’adore écouter les gens parler, j’aime les regarder, les observer. J’aime me rendre compte que chaque personne trie son récit. Nous sommes assis autour d’une table par exemple , nous y mangeons ensemble, mais nous ne connaissons les blessures de chacun, ni les victoires remportées. Je pense être parfois tellement passionnée que j’essaye de partager un maximum de choses avec les autres. Si un livre m’a plu je vais en parler à tout le monde, si j’ai fait une belle rencontre je décrirai cette personnes à tout le monde, parfois sans me laisser le temps de découvrir cette personne. Mais une fois le cœur touché, j’espère que tous verront cette personne avec les mêmes yeux que moi.

 

 

Tu es comédienne, animatrice théâtre, metteuse en scène du fabuleux spectacle «le procès de la jeunesse», éducatrice et aussi chroniqueuse sur Arabel ? Comment fais tu et d'où t'es venu ses passions ou envies ?

 

J’aime échanger. J’adore travailler avec l’humain du coup, monter sur scène c’est partager avec le public, c’est leur dire , laissez moi un peu de temps, je vous parlerai de ce que ce thème m’évoque. Une salle de spectacle c’est pour moi le meilleur moyen de s’approprier la parole. Les gens sont assis, dans le noir et sont là pour vous écouter. « C’est le moment pour vous de leur adresser quelques mots » c’est ce que je dis souvent aux jeunes qui pensent ne pas être écouté par la société. Et puis la scène, c’est magique, je vous l’ai dit je suis une enfant, je joue sur scène et comme un gosse je vis ça avec passion.

Je suis enfant unique, et depuis toute petite j’ai besoin de parler. J’ai toujours participé aux conversations des adultes. Besoin de donner mon avis. En grandissant c’est pareil, sauf que j’apprend que ma vision des choses est en continuelle évolution, je me trompe, je recommence. Je ne pense pas qu’il faille attendre d’être un expert pour prendre la parole, faut juste avoir l’humilité de dire «  je pense, je crois , mon avis est que » et grâce aux échanges sur scènes, avec le public , avec les auditeurs, les collègues, et bien on évolue. J’ai toujours envie d’apprendre et je n’ai plus honte de dire je ne sais pas.

 

Est ce important pour toi d'initier de tels projets à Bruxelles ?

 

Où que ce soit dans le monde, je pense que l’être humain a besoin de se réaliser, d’accomplir des choses. C’est nécessaire pour nourrir sa confiance en soi, son amour de soi.

Je dis son amour de soi, mais bien évidement il ne s’agit pas de narcissisme, mais juste de s’aimer pour être en paix avec soi et pouvoir aimer l’autre. Pour en venir à Bruxelles, j’aime cette ville, elle est petite mais il s’y passe tellement de choses et des projets théâtre ou faire de la radio, c’est reconnaitre qu’on vit dans une société. C’est garder en vie ces interactions avec les autres. Et bien évidemment pour moi l’âme d’une ville réside dans ces projets.

 

Tu es devenu un modèle pour beaucoup de bruxellois(e)s, tes chroniques font le buzz sur le réseau sociaux. Tu es devenu une voix. Comment explique tu cela et qu'est ce que cela évoque en toi ?

 

Un exemple ? Le mot est fort. Je n’ai pas la prétention de représenter des personnes ou d’être un exemple. Par contre j’ai toujours essayé d’être au plus proche de ce que je ressentais. Quelques soit le sujet que je traite dans mes écrits c’est le fond qui me semble essentiel et sur lequel je suis la plus exigeante. De manière naturelle, je mets par écrit, ce qui me touche. Et il semblerait que ça plaise à certaines personnes à qui on ne tend pas le micro ou qui n’ont pas la possibilité de le dire en public.

D’ailleurs beaucoup de personnes sont plus douées que moi dans leurs écrits. Il y des gens carrément talentueux qui peuvent exprimer des émotions avec beaucoup plus de précision et de talent que moi. Je pense que j’ai la chance de le faire à la radio. Bruxelles regorge de personnes qui seraient à même de le faire mieux que moi.

Néanmoins le succès des chroniques, je le dois à la frustration de certaines personnes qui ne se sentent pas écoutées ou reconnues dans la sphère médiatique. Si ce n’est par des personnes comme Marwan Mohamed, à qui on voue beaucoup de respect, c'est avec justesse qu’il devient porteur de voix niés par les médias et les politiques.

Et le fait d’être une fille voilée a un impact aussi sur le nombre de vues. Nous sommes les premières concernées quand on parle de voile ou de burkini et c’est frustrant de ne pas être suffisamment amenées à prendre la parole.

Yousra quelles sont ces projets d'avenir ou rêves d'avenir ?

 

J’aimerais devenir une adulte. Je voudrais garder cette âme d’enfant néanmoins mais devenir une adulte. Et puis j’aimerais remonter sur scène pour partager encore quelques belles choses que j’ai apprises ces derniers mois grâce à des rencontres fabuleuses.

J’aimerais reprendre l’éducation. Je suis éducatrice spécialisée et travailler avec les jeunes c’est encore ce que j’aime le plus faire. J’aimerais être une princesse aussi.

 

Tu es bruxelloise musulmane alors comment le vis tu ?

 

Je me sens tellement bien. Si vous saviez. Je suis heureuse de vivre à Bruxelles, malgré le climat pesant en Belgique et en France en ce moment. Mais je suis pleinement heureuse de pouvoir rencontrer des personnes qui n’ont pas l’occasion de côtoyer des filles musulmanes, voilées et échanger avec elles. J’aime que nos conversations ne soient pas d’ordre religieuses ou politiques. On échange sur la vie, ces aléas, ces moments de bonheur. Et nous rendre compte qu’au final nos convictions ne sont pas un frein.

 

Passionnée, j’avoue parfois ça fait mal. Comme disait quelqu’un qui m'est très cher « S'il n’y a pas de souffrance il n y’a de naissance » un truc du style lol.

Retrouvez la tout les matins

de 6 à 9h

sur Arabel.be

sur le 106.8 fm

 

CONTACT

 

Brussel/Bruxelles

For Belguim

 

 

Devenez journaliste

 

Article

Tu as la plume et tu veux écrire ?

Lance-toi !

 

Reportage

En vidéo ou en photo voici une plateforme pour toi.

LANCE TOI

 

 

Partout en Belgique où tu sois propose nous un sujet qui met en avant les dynamiques positives des musulmans de Belgique.

Copyright @ All Rights Reserved